Home / Jet privé / Air Affaires, jamais à court de stratégies pour les vols privés.

Air Affaires, jamais à court de stratégies pour les vols privés.

Face à la complexité du passage des avions privés par le territoire aérien de Paris, le startup Air Affaires sert d’alternative très intéressante. Cette plateforme a vu le jour en 2017 à l’initiative de Charles Cabillic, du groupe W3. À présent, Air Affaires compte élargir sa zone d’activité dans toute l’Europe. Il envisage des investissements privés de 2,1 M€ auprès de ses abonnés pour financer ce projet.De quoi le faire devenir le meilleur site de location de jet privé ? Nous allons le voir à la suite.

Air Affaires

À propos d’Air Affaires

Petite historique

Les investisseurs privés se trouvent toujours en difficulté quand il est question de survoler le ciel de Paris. L’idée est partie d’un constat : plus de 1500 avions privés en France volent entre 30 et 50 heures à l’année.

Charles Cabillic, fondateur d’Allovoisins et d’AC3 a décidé d’apporter une solution digitale à cette situation. Ce propriétaire du fonds West Web Valley a mis en ligne Air Affaires en janvier 2017 pour accorder aux petits investisseurs privés des vols à destination interrégionale sans souci.

Air affaires n’a pas échoué pendant ses deux années d’activités. La preuve : il a pu réaliser plus de 350 déplacements professionnels vers plus de 120 destinations en France et en Europe, d’Angers vers Brives ou de Rouen vers Francfort.

Pourtant, cette plateforme web a encore besoin de faire ses preuves car l’année dernière, elle n’a pas pu aller bien au-delà de 100 000 € de chiffre d’affaires. Le directeur d’Air Affaires et son équipe de sept personnes ont eu l’idée de faire une levée de fonds auprès des utilisateurs du service.

Cibles et activités

Air Affaires sert d’intermédiaire entre les investisseurs de PME et les pilotes et propriétaires d’avions privés. Il compte à présent 70 sociétés, 322 pilotes professionnels et 173 avions. 80% des membres sont des sociétés françaises et 20 % des sociétés appartenant à d’autres pays d’Europe.

Cette plateforme technologique s’intéresse uniquement aux dirigeants et cadres des PME et des entreprises de taille moyenne. Il a expressément choisi de laisser les investisseurs des grandes entreprises au profit du système GIE (Groupement d’entreprises partageant les frais d’exploitation de leur avion en commun).

Air Affaires prend en charge les démarches nécessaires pour que leurs utilisateurs ne notent aucune perte de temps dans l’organisation des vols d’affaires dans la zone d’activité de ce club. Les heures de vol sont flexibles et les hommes d’affaires ont déjà oublié la complexité du passage aérien à Paris.

Envol d’activité

Fonctionnement d’Air Affaires

Les hommes d’affaires rejoignent ce club par un abonnement annuel de 1 900 € ou un abonnement de 950 € pour 6 mois. Pour une heure de vol, les membres d’Air Affaires ont droit à des appareils privés de 4-6 places jusqu’à 69 places et à une assurance d’environ 600€ à l’heure. En cas d’usage d’un petit appareil, il faut régler les 50 € de rémunération du pilote.

Projets en cours

Le petit chiffre d’affaire de l’année dernière a poussé les responsables au sein d’Air Affaires d’étendre leurs activités vers l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Espagne, et plus tard vers le reste de l’Europe.

Air Affaires compte beaucoup sur la motivation et la coopération de ses abonnés pour l’élargissement de son champ d’action. La levée de fonds de 2,1 M€ servira également à l’amélioration de la plateforme. Quelques embauches de nouveaux opérateurs sont à prévoir et surtout, la mise en place de nouveaux outils d’organisation sont annoncés.

Ce site d’affaires prévoit la création d’un porte-monnaie électronique et d’outil de déplacement multi-étapes. Le projet de création d’application est déjà en cours, cette appli arrivera entre les mains de ses membres d’ici quelque temps. Air Affaires envisage même de la rendre disponible en plusieurs langues.

Notez que si vous souhaite réaliser des vols plus longs, nous vous conseillons de vous tourner plutôt vers Private Jet Finder, une référence dans le domaine de l’aviation privée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *